Pélican et Bostan, Champions d'Europe U17 !

La Quotidienne du Téf - 22 Mai 2015
Une très très belle affluence pour la dernière!

Date de dernière mise à jour le 25/07/2016 à 10h24

Pélican et Bostan, Champions d'Europe U17 !

Ce vendredi soir, en Bulgarie, nos Violets Maxime Pélican et Numan Bostan sont devenus Champions d'Europe 2015 avec l'équipe de France U17 ! En battant sèchement l'Allemagne (4-1) et en offrant un second titre suprême européen aux Tricolores U17, les deux Pitchouns du TFC égalent la formidable performance de leurs aînés de la génération 1987 victorieux en 2004 (Nasri, Benzéma, Ben Arfa, Ménez).

Avant de se retrouver adversaires, mercredi prochain en quart de finale du championnat national U17 (15h au Camp des Loges), nos deux Pitchouns Maxime Pélican (17 ans) et Numan Bostan (17 ans) ainsi que les cinq Parisiens de l'équipe de France U17 (Édouard, Callegari, Ikoné, Doucouré et Georgen) devaient faire cause commune pour devenir ensemble Champions d'Europe 2015.

Au Lazur Stadium de Burgas, remplaçant au coup d'envoi de ce match entre les deux meilleures équipes de cette compétition, l'attaquant téféciste aux 21 réalisations cette saison a dû prendre son mal en patience et observer ses coéquipiers s'extirper du piège allemand depuis le banc de touche. À la 61è minute, "Max" est entré en jeu à la place de Reine-Adélaide pour apporter sa fraîcheur et son poids athlétique sur la gauche de l'attaque.

Onze ans d'attente pour régner de nouveau sur le Vieux Continent

La fin de la disette a mis du temps à se dessiner pour nos Bleuets qui, comme à leur habitude depuis le début du tournoi, ont archi-dominé la première période en se procurant notamment trois grosses occasions de prendre l'avantage au score en moins d'un quart d'heure de jeu. Loin d'être tétanisés par l'enjeu de cette finale, les mini-Bleus évoluent libérés et ne cessent de piquer au vif cette formation allemande en délicatesse dans le repli. Pour preuve, l'action du Lensois Reine-Adélaide qui bute en contre sur le portier d'outre-Rhin (25è).

Mais le dicton populaire veut que "le football se joue à onze et l'Allemagne gagne à la fin" sonne comme un vilain rappel à l'ordre aux oreilles tricolores. Face à une équipe elle aussi invaincue dans la compétition, les joueurs de Jean-Claude Giuntini souffrent au cours de la seconde moitié de mi-temps et concèdent plusieurs occasions dangereuses.

Dans un scénario européen écrit pour Odssone Édouard, l'avant-centre du PSG marque l'ouverture du score juste avant la pause (1-0, 40è) sur un service de son coéquipier parisien Alec Georgen. Au meilleur des moments, cette sixième réalisation personnelle confirme que les Bleuets sont bien les meilleures gâchettes de cet EURO U17 (14 buts au total) et que même la Manschaft, meilleure muraille défensive jusqu'alors, ne peut résister à leur avancée victorieuse.

Édouard, meilleur buteur de l'histoire de l'EURO U17 sur une phase finale (8 buts)

D'ailleurs dès le retour des vestiaires, l'inarrêtable Odssone Édouard se charge définitivement des opérations en plantant un doublé dans cette finale (2-0, 47è) et une septième réalisation dans ce championnat d'Europe 2015. Mais, à l'image de sa demie contre la Belgique, la tranquilité française est soudainement mise à rude épreuve. Les mini-Bleus se mettent à trembler et douter sur un but contre-son-camp de Luca Zidane en pleine intervention aérienne (2-1, 50è).

Malgré quelques frayeurs, Édouard entérine le trophée dans le camp des Bleuets par un hat-trick (3-1, 70è) avant que les Allemands craquent en trompant leur propre gardien (4-1, 80è+3). Triomphantes, incroyables et prometteuses, nos petites gueules d'ange tricolores de la génération 1998 peuvent donc s'ériger en dignes héritières de celle de 1987 dans l'histoire du foot français.

Très fier de ses deux Pitchouns, le TFC félicite Maxime Pélican et Numan Bostan qui sont allés au bout de cet exceptionnel rêve ainsi que tous les joueurs de l'équipe de France U17 !

Pour rappel : Blessé, le gardien de but du TFC Numan Bostan (17 ans) avait dû être remplacé pour la fin de l'épreuve dans l'effectif français mais "restera bien avec le groupe en Bulgarie jusqu’au retour de la délégation en France" (source FFF).