SAISON 2014-2015

Saison compliquée mais fin heureuse !

SAISON 2014-2015

La saison des émotions les plus pures, balancée entre le départ frissonnant en cours d'exercice d'Alain Casanova de ses fonctions de coach principal et les maux de ventre stressants pour le maintien du club dans l'élite.

Jusqu'à la mi-octobre, le TFC lutte dans la partie haute du classement et cette victoire à Geoffroy-Guichard (1-0) sur un but collectif d'exception signé de l'inénarrable Wissam Ben Yedder. Le meilleur buteur toulousain des deux dernières saisons confirme tout son potentiel et ses quatorze réalisations à la fin mai 2015 reflètent encore bien cet état de fait.

Pourtant, "Wiss" comme ses partenaires n'ont pas connu une année de tout repos. A partir du déplacement au Vélodrome (0-2), les Violets passent par une période creuse où ni Ben Yedder ni l'ensemble des joueurs ne parviennent à remonter une pente des plus glissantes vers le bas de tableau. Durant trois mois, l'attaquant téféciste ne marque plus et la défense violette devient poreuse au point de laisser présager le pire en fin de saison. Emaillée par deux victoires seulement en championnat (à Nantes, 2-1 et contre Metz au Stadium, 3-0) puis une élimination dans chacune des deux coupes nationales, le Tèf' ne s'accorde que quelques rares instants de répit grâce à des succès contre Reims (1-0) et Rennes (2-1).

En conclusion de cette terrible période, les défaites combinées face à l'OM (1-6) et Lens (0-1) ont raison du poste de "Coach Casa", seconde longévité en cours sur un banc de touche à l'échelle européenne derrière Arsène Wenger, qui s'en va alors pour laisser ses fonctions à Dominique Arribagé. Le 16 mars 2015, c'est une page de 23 ans d'histoire des Violets qui se tournent avec ce départ; Alain Casanova étant arrivé au titre de gardien de but en 1992 avant d'intégrer le staff technique et de se voir enfin confier l'équipe professionnelle en 2008.

Il reste alors neuf matches, neuf finales, pour s'épanouïr et réaliser ce qui paraissait encore impensable quelques semaines auparavant. Ainsi se résume la mission engagée, en guise de dernier combat pour la survie du club en Ligue 1, par "Domi" et ses hommes. Et, le Derby de la Garonne face aux Girondins de Bordeaux qui s'amorce ne peut que contribuer à souder cette effervescence solidaire qui se noue entre les joueurs et le peuple toulousain. Le coup de tête rageur et victorieux de Kana-Biyik (2-1) ouvre des perspectives jusque-là un peu perdues. Le soutien populaire sans pareil qui ravive l'envie, la détermination et l'abnégation de tout à chacun autorise trois succès et un nul qui s'égrènent au cours des cinq premiers matches du néo-coach ramènant alors le club vers la ligne de flottaison.

Élu Violet de la saison par les supporters, le milieu de terrain argentin Oscar Trejo se mue en locomotive technique et décisive. Instigateur principal du renouveau dans le jeu et l'esprit offensif des siens, "Choco" devient le porte-étendard de cette soirée de folie face à Lille (3-2) où le Stadium chavire dans l'extase absolu au terme d'une rencontre angoissante. Le maintien est acquis, les tribunes s'en souviennent toujours et le souffle de la relégation est définitivement écarté sur cette 17ème place finale synonyme de 28ème saison en Ligue 1 !

Le clip de la saison 2014/15 du TFC !! par TOULOUSEFOOTBALLCLUB