"Ce ne sera pas un
match Neymar-TFC"

Partager l'article
Publié le 19/08/2017 à 15h34
Modifié le 19/08/2017 à 15h34

Alors qu'Andy Delort et ses partenaires se déplaceront dimanche sur la pelouse de l'ogre parisien, le coach toulousain a répondu aux questions (pour la plupart tournées sur Neymar) lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match.

Le point sur le groupe

"Steeve Yago est toujours blessé, et ne reprendra l'entraînement que lundi avec l'ensemble du groupe. Comme vous avez pu le constater, Issa s'est entraîné avec nous. Il est apte, débarrassé de ses soucis après un bon travail avec les préparateurs physique. Le problème, c'est son manque de rythme. La question est donc : vais-je accepter de le faire jouer dimanche - même en manque de rythme - dans l'optique des prochains rendez-vous ? Nous ne sommes que jeudi, ma réflexion n'est pas encore terminée. Il est clair que ma charnière idéale est constituée du duo Jullien - Diop. Plus vite je les aligne, plus vite elle retrouvera sa solidité"

L'adversaire

"Même si les pronostics sont en faveur des Parisiens, je crois en la possibilité de faire un résultat à Paris. C'est aussi ça, la beauté du football. Si je n'y crois pas, il faut que je fasse autre chose que le métier de coach. Attention à ne pas qualifier cette rencontre d'opposition entre le TFC et Neymar ! Paris sera champion de France, je pense, et sera une nouvelle fois sur le devant de la scène européenne. Nous serons l'adversaire de cette armada dimanche. Acceptons de courir derrière le cuir pendant une grande partie de la rencontre. Quoiqu'il advienne, nous partons avec les jeunes pour aussi emmagasiner de l'expérience. 

"Pour espérer, il faudra bien défendre"  

"La saison passée, je pouvais compter sur la quatrième défense de Ligue 1. Une performance dûe aux efforts de l'ensemble des joueurs, et pas uniquement aux exploits du gardien et de mes défenseurs. Evidemment, mes principes sont les mêmes que ceux de mes collègues entraîneurs. Pour espérer un résultat à Paris, nous devrons déjà bien défendre. On dit souvent que certaines équipes tentent de jouer face au PSG. Le problème, c'est qu'elles prennent souvent un wagon. La saison passée, nous avons bien défendu, mais pas assez attaqué.

Le mercato et l'arrivée de Max-Alain Gradel

"Max va nous apporter son expérience, sa qualité sur coups de pied arrêtés. Si le Max-Gradel est bien celui aperçu à Saint-Etienne, et non pas son cousin germain de Bournemouth, c'est une très belle recrue pour l'entraîneur que je suis ainsi que pour les supporters toulousains. D'ailleurs, le mercato se terminant dans quinze jours, j'ai toujours bon espoir de voir deux nouveaux joueurs nous rejoindre."

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus