"Cette qualification, la récompense
de tout un groupe"

Partager l'article
Publié le 24/11/2018 à 19h02
Modifié le 24/11/2018 à 19h02

Revenu en début de semaine de sa sélection guinéenne, avec laquelle il s'est qualifié pour la prochaine Coupe d'Afrique des Nations, Issiaga Sylla s'est livré à tfc.info.

Issiaga, j'imagine que cette qualification obtenue avant l'ultime journée doit être une belle satisfaction ! 

Oui, nous avions à coeur de retrouver la phase finale de la CAN. L'objectif était clairement de se qualifier. On peut dire que c'est "mission accomplie", avec même la manière. Nous savions, dans les vestiaires avant le coup d'envoi, que notre qualification était officielle. Nous avons pourtant tout donné pour faire une grosse partie face à la Côte d'Ivoire, et assurer notre première place devant notre public. (La "Sily" a réalisé le nul 1-1). 

"Le groupe n'était pas simple, mais la place de premier du groupe ne nous paraissait pas insurmontable. Et puis, de rencontres en rencontres, nous nous sommes mis dans les conditions d'aller la chercher."

Justement, en plus de la qualification, il y a cette première place devant un des ogres du continent. 

Sincèrement, nous avions débuté cette campagne de qualification (dès l'été 2017), avec la volonté de ne pas nous fixer de limites. Le groupe n'était pas simple, mais la place de premier ne nous paraissait pas insurmontable. Et puis, de rencontres en rencontres, nous nous sommes mis dans les conditions d'aller la chercher. La Côte d'Ivoire est un grand pays de football, réputé sur le continent, et nous sommes donc fiers de cette performance. C'est le résultat d'un effort collectif important, et de nombreuses discussions entre les joueurs, sans staff ni dirigeants. Cette qualification, c'est la récompense de tout un groupe. 

La Guinée était absente de la dernière phase finale en 2017. Tu étais, toi, de la partie de 2015. (ndlr : la Guinée avait alors été éliminée en quart de finale par le Ghana). On peut dire que tu fais partie des cadres de cette équipe ? 

Avec Mohamed Yattara, nous avons peut-être davantage d'expérience que les jeunes joueurs arrivés depuis moins longtemps dans la sélection. Nous n'avons pas une "mission" particulière, mais nous n'hésitons pas à les aider, les guider lorsqu'ils sont en demande. Pour ma part, cette sélection, je la connais si bien... J'y suis depuis 2011 déjà. 

 "Nous ne sommes pas fous, mais nous avons l'envie de démontrer notre vraie valeur face au PSG !"

Désormais, tu es de retour à Toulouse, avant un rendez-vous tout sauf simple au Parc des Princes samedi...

Ce sera compliqué, nous en sommes conscients. Maintenant, on ne va pas y aller en reculant. L'objectif sera de faire déjouer cette équipe, le plus longtemps possible. Dans le football, on ne sait jamais. Jamais nous ne partirons perdants avant une rencontre de championnat, même si nos chances ne sont pas immenses. 

Justement, le Coach a répété en conférence de presse : "plus que le résultat en lui même, les attitudes compteront énormément". 

Bien sûr, et c'est justement dans cet état d'esprit que nous irons. Le championnat ne s'arrête pas samedi soir. Il y a d'autres échéances tout aussi importantes les semaines suivantes qui nous attendent. A nous de tout donner pour nous donner une chance de repartir avec au moins un point. Nous ne sommes pas fous, mais nous avons l'envie de démontrer notre vraie valeur ! 

On sait que la défense à cinq peut être une option face à cette équipe. Un rôle de piston qui ne t'est pas étranger... 

Clairement pas, c'est un rôle que j'apprécie énormémement ! C'est justement Alain Casanova qui m'a lancé avec ce dispositif, qui fonctionnait plutôt bien, avec notamment Serge Aurier sur le flanc droit. J'ai appris au fil des entraînements et des saisons les nombreuses spécificités de ce poste. Je sais que l'équipe a évolué dans ce système la semaine passée en amical, mais aussi aux entraînements. Si jamais nous devons l'utiliser, je serais prêt à retrouver cette position de piston. 

 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus