Graine de Pitchouns
- Killian Corredor

Partager l'article
Publié le 11/10/2018 à 14h55
Modifié le 11/10/2018 à 14h55

Après Terai Brémond la semaine passée, focus ce mercredi sur un nouvel élément du collectif U19. Arrivé l'été dernier en provenance de Rodez, Killian Corredor n'en finit plus de surprendre. Désormais aligné sur un côté, l'athlétique et prolifique attaquant violet entend bien porter son équipe vers les sommets, en championnat comme en Coupe Gambardella.

Il a débarqué sur l'île du Ramier à l'été 2017, sur la pointe des pieds, sans prétention mais avec énormément d'ambitions. Quinze mois plus tard, Killian se sent désormais comme chez lui au Centre de Formation, fort d'un joli compteur buts à son actif. Parmi ses nombreuses réalisations (20 toutes compétitions confondues), son doublé inscrit face à Ajaccio en Coupe Gambardella (3-0) tient logiquement une place particulière.

Entré en jeu au cours de la seconde période, l'ancien joueur du club d'Onet-le-Chateau inscrivait les deuxième et troisième buts d'une partie à sens unique, offrant aux siens une qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France des jeunes. 

"Ces deux buts ont été comme des déclics. Tu joues au football pour ces matchs-là, face à des beaux adversaires. Tu as presque l'impression que les sacrifices réalisés depuis plusieurs années se mettent à payer en l'espace de dix minutes. Notre parcours a été de grande qualité, mais il nous a manqué une mi-temps à Tours (en quart de finale) pour aller au Stade de France. La déception lors de l'élimination, et même après, a été immense. Même aujourd'hui, on peut se dire que nous sommes passés à côté de quelque chose de grand. Avec l'équipe cette saison, nous pouvons espérer réaliser un nouveau beau parcours. J'ai la chance de pouvoir disputer la Coupe une deuxième saison de rang, je ne veux pas la manquer."

 

Formé à l'école aveyronnaise

Depuis le début d'année 2018, Killian affole les compteurs. La deuxième partie de saison passée a d'ailleurs vu cet admirateur de Karim Benzema trouver le chemin des filets à plus de dix reprises. Pur numéro neuf, l'athlète, qui fêtera ses dix-huit ans au début du mois de novembre, n'a pas attendu de signer avec le club violet pour faire la loi au coeur des surfaces adverses. Du côté de Rodez, Killian régalait déjà, au point d'attirer les convoitises.

"Mon père fait du foot depuis tout petit, a évolué en National avec Rodez. Mon petit frère est lui aussi au RAF, en U15 Elite. Nous sommes une vraie famille de foot ! J'y ai joué également à partir de 14 ans jusqu'à ma deuxième saison U17. Par la suite, j'ai été contacté par plusieurs clubs, mais lorsque le TFC s'est renseigné, mon choix était fait. La distance avec ma famille a été un argument décisif. Encore aujourd'hui, lorsque je ne joues pas, je fais les deux heures de route pour les rejoindre. C'est une chance. Lors de mon dernier retour, nous sommes encore allés voir jouer les U17 de Rodez, c'est une preuve de notre attachement (rires)."

 

A la découverte des côtés 

Formé en pointe depuis ses plus jeunes années, Killian évolue pourtant sur les côtés en ce début de saison, Kamel Mounkid et Adil Taoui occupant la place centrale de l'attaque violette. Une nouveauté loin de déplaire à l'Aveyronnais, peu avare en termes d'efforts, et capable de multiplier les courses sur les côtés. Surtout, un choix du coach payant, puisque Kamel et lui trustent les premières places du classement des buteurs. 

"Jouer sur les côtés, c'est nouveau pour moi. Je dois apprendre les particularités de ces postes excentrés, dans plusieurs domaines : le pressing, le replacement, la capacité à lâcher mon ballon ou à faire des appels vers l'axe. Cette saison, je découvre avec le coach un autre football, loin de celui de remise auquel j'étais habitué. A mon âge, je dois saisir toutes les opportunités qui me sont offertes de progresser. Même si mon début de saison est bon, je peux encore faire beaucoup mieux. L'équipe tourne bien, nous nous entondons tous très bien."

Toujours plus haut

Ambitieux sans paraître présomptueux, Killian entend surfer sur sa bonne dynamique actuelle pour franchir de nouveaux paliers. Avec cinq buts en championnat, dont un triplé à Toulon (0-5), le jeune attaquant espère mener son équipe à la première place du classement. Actuels troisièmes, les Pitchouns s'apprêtent à de nouveau faire la chasse au Montpellier HSC, pénalisés après une frustrante défaite concédée face à l'Olympique de Marseille (2-3). Une situation comptable loin de désesperer le garçon, désireux dans le même temps d'entrer dans la concurrence au niveau supérieur lors des prochains mois. 

"La défaite contre l'OM nous a fait mal. Je pense que nous avons manqué d'expérience en seconde période. Nous avons voulu gérer une rencontre alors que nous aurions dû tenter de breaker. Mais nous apprenons encore, il n'y a rien d'inquiétant. Je pense que nous sommes largement capables d'aller chercher Montpellier. Il y a six points à prendre face à cette équipe, dont une rencontre en fin de phase aller à domicile. Il nous faudra être impeccables. Le groupe s'entend vraiment très bien, il n'y a pas de raison de ne pas y parvenir ! Personnellement, je veux aider l'équipe à réaliser la meilleure saison possible"

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus