Graine de Pitchouns
- Nathan Ngoumou

Partager l'article
Publié le 30/11/2018 à 10h28
Modifié le 30/11/2018 à 10h28

Très en vue lors de ses récentes apparitions avec le groupe professionnel, l'ailier Nathan Ngoumou fait partie intégrante de cette génération de Pitchouns ambitieuse. Ce mercredi, portrait de ce véritable enfant du club, cousin d'Achille Emana, débarqué sur l'île du Ramier à l'âge de cinq ans.

Il sera dur, voire impossible, dans les semaines à venir, de trouver plus attaché au Toulouse Football Club que ne peut l'être Nathan Ngoumou. Ce natif de la Ville rose a porté pour la première fois la tunique violette en 2005, à l'âge de 5 ans. Le garçon fit d'ailleurs partie de la première génération des pré-débutants du club violet. Pour être tout à fait complet, ces premiers échanges avec un ballon se déroulèrent non loin de l'île du Ramier. Plus exactement ? Au lycée Rive Gauche, au sein duquel sa maman travaille : "Je me souviens, je jouais avec mon ballon, à taper contre les murs du lycée. Cela avait le don de l'agacer un peu (sourire). J'ai rejoint le TFC très jeune. Nous avions encore les équipements Lotto... Ici, c'est ma deuxième maison, j'ai tout connu."

Il faut dire que le football est inscrit depuis très longtemps dans les gènes de Nathan. Avant lui, son frère, Guillaume, aujourd'hui joueur du Girou, est passé par les équipes de jeunes du TFC. Mais ce cousin d'Achille Emana compte également un grand-père footballeur, Clément Ebozo'o, deuxième gabonnais à rejoindre le championnat français dans les années 1960 : "Le football, c'est une histoire de famille. On ne parle que de ça à la maison. Mon grand-père a montré la voie, en passant par Lille et Limoges. C'était un attaquant, grand fan de Pelé."

 

Croissance et patience 

Dès son plus jeune âge, Nathan marque les esprits au club, capable de dribbler des enfants de deux ou trois ans ses aînés. En avance sur son âge, le garçon progresse jusqu'à suivre le parcours de son frère, intégrant le Pôle Espoir de Castelmaurou. Un passage presque obligé pour les joueurs prometteurs de la région. Pour le garçon, l'épisode marque une étape importante de son parcours : "Paradoxalement, je n'ai pas énormément joué avec le pôle. Je n'arrêtais pas de grandir, et je devais constamment me reposer. Je suis le joueur qui a, je crois, pris le plus de centimètres à l'époque : 17!". 

Un changement radical à la base de ses qualités actuelles. Auparavant techniquement impeccable mais relativement frêle, le Pitchoun est aujourd'hui un ailier complet, capable de défier son vis-à-vis sans le moindre problème. Une qualité aperçue notamment lors du dernier match amical du groupe professionnel à Tarbes (2-2 face à la Real Sociedad), où Nathan délivrait sa première passe décisive (pour Corentin Jean). "Il ne faut pas croire que j'étais un joueur ultra-rapide avant. Cette qualité, je l'ai acquise lorsque j'ai grandi. Aujourd'hui, je suis davantage apte aux duels. J'aime parfois pousser le ballon assez loin devant et tenter de prendre de vitesse mon adversaire. On est assez loin du registre d'Achille, plus fort dans les espaces réduits, et surtout physiquement beaucoup plus impressionnant (rires)" 

Il ne faut pas pour autant penser que le parcours du garçon ne fut pas semé d'embûches. Sa première saison U19, au cours de l'exercice précédent, ne lui offrit que peu d'occasions de se mettre en valeur. La faute à une blessure, le contraignant au repos. Période toujours compliquée à gérer, mais ô combien révélatrice de la force mentale qui anime ce lycéen, actuellement en Terminale ES : "Je suis aussi passé par des moments difficiles, avec des blessures. Ce sont les pires moments, parce que tu ne joues pas pendant que tes coéquipiers, eux, ont la chance d’être sur le terrain. Toi, tu ne peux que regarder. Pour être performant dans un Centre de Formation, il faut avant tout être costaud dans la tête. Plus que les bons moments, ce sont les moments compliqués qu’il faut savoir gérer au mieux. Il faut aussi penser que nous ne sommes qu’au Centre de Formation, avec aucune garantie pour l’avenir. D’où l’intérêt de bien travailler à côté, à l'école."

 

Groupe pro en point de mire

Ce mardi après-midi de la fin du mois de novembre, Nathan est un garçon satisfait. Heureux de la victoire du groupe National 3 face à Agde (5-1), mettant fin à une série de trois revers de rang. Heureux de pouvoir enchaîner les matchs, tout en continuant de marquer des points en vue d'une intégration prochaine au groupe professionnel. Avant cela, il reste encore du travail au garçon, conscient que rien n'est encore acquis pour lui : "Intégrer le groupe professionnel, c'est un objectif dès cette saison. Je veux être au maximum avec eux, que ce soit lors des matchs de coupe, comme face au FC Lorient, ou lors des rencontres amicales pendant les trêves. Je sens qu’avec d’autres bonnes prestations, j’ai peut-être une carte à jouer. Alain Casanova m’a félicité après les matchs joués contre Girona (1-1) et la Real Sociedad (2-2). Je ne suis pas le seul dans ce cas, mais c’est toujours un clin d’oeil sympa à prendre. La meilleure solution pour continuer d'être appelé sera de rester performant avec le groupe de National 3."

Si le début de saison passée fut compliqué pour l'ailier violet, ces quatre derniers mois passés sur l'île du Ramier ont été, eux, plus que positifs. Titulaire régulier sous le coaching de Denis Zanko, Nathan pourrait également avoir un rôle au sein du groupe U19. Alors que se déroulera ce jeudi le tirage au sort du premier tour fédéral de Coupe Gambardella, ce fan inconditionnel d'Etienne Capoue version TFC se veut ambitieux : "La saison dernière, il y avait une belle équipe. L’actuelle sera également compétitive, j’en suis certain. Même si je vise le groupe professionnel, la Coupe de France des jeunes, ça se joue à fond ! Ce sont toujours des matchs à intensité importants à disputer. Je me donnerai à un fond pour aller le plus loin possible. Ce sont toujours des matchs à intensité importants à disputer. C’est un événement pour le club entier, parce qu’il peut le valoriser sur le plan national."

Acteur majeur du parcours 2017-2018, Nathan N'Goumou est encore U19 deuxième année. Il pourrait donc, potentiellement, être retenu par Jean-Christophe Debu pour participer à l'aventure 2018-2019. L'opportunité pour lui de représenter fièrement la tunique violette. Sa première et unique.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus