La Côte d'Ivoire éliminée
par l'Algérie

Partager l'article
Publié le 11/07/2019 à 20h57
Modifié le 12/07/2019 à 08h56

Tous deux titulaires au coup d'envoi face à l'Algérie, Max-Alain Gradel et Ibrahim Sangaré ne verront pas le dernier carré de la CAN. Les Ivoiriens se sont inclinés au terme d'une superbe rencontre, conclue par une intense séance de tirs au but. 

Le choc était attendu par tous, et il a offert aux amoureux du football africain l'une des plus belles rencontres de cette édition 2019. Favorite au coup d'envoi, après son début de parcours parfait, l'Algérie s'est pourtant offerte quelques frayeurs, à commencer par un poteau de Max-Alain Gradel, très bien décalé par Ibrahim Sangaré. (5')

Alors que les débats se rééquilibraient progressivement, Sofiane Feghouli débloquait le tableau d'affichage, profitant d'un très bon travail de son partenaire Ramy Bensebaini sur le côté gauche (20'). Une ouverture du score bienvenue pour les Fennecs, pendant que les Ivoiriens accusaient le coup jusqu'à la pause. 

 

La Côte d'Ivoire était pourtant revenue de nulle part 

Le début de deuxième acte virait au drame, lorsque le portier Gbohouo percutait en plein coeur de sa surface Bounedjah (46'). Heureusement pour Max-Alain Gradel et les siens, l'attaquant des Fennecs ne trouvait que la barre, et son portier héritait d'un seul avertissement. Un miracle, suivi quinze minutes plus tard d'une égalisation signée Kodjia, à la conclusion d'une belle remontée de balle signée Zaha (62'). 

Leurs premiers efforts réduits à néant, les Algériens repartaient de plus belle aux avant-postes. Une domination qui n'offrait pas de deuxième but, malgré de grosses opportunités, à commencer par un sauvetage sur sa ligne de Bagayoko sur une frappe croisée et cadrée de Mahrez. Les deux équipes allaient donc devoir passer par les prolongations pour se séparer. 

 

Bony et Serey Dié tireurs malheureux

Toujours aussi influent, Max-Alain Gradel allumait la première mèche, de l'entrée de la surface, pour une frappe flirtant avec la barre de M'Bohli (99'). Entré en jeu à l'issue du temps réglementaire, Maxwell Cornet faisait à son tour trembler la défense des Fennecs, sans parvenir à conclure. De l'autre côté, Gbohouo sauvait les siens sur une tête de Slimani (105'). 

Complètement folle, la séance de tirs au but nous offrait encore un retournement de situation. En tête, jusqu'au quatrième tir, l'Algérie manquait le break par Belaili, et pensait devoir passer par la mort subite. Malheureusement pour les Elephants, l'expérimenté Serey Dié trouvait à son tour le poteau, et envoyait contre son gré les Fennecs d'Andy Delort en demi-finale. La route s'arrête donc en quart pour la Côte d'Ivoire dans cette Coupe d'Afrique des Nations 2019. 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus