"On s'est mis dans
la merde tout seul"

Partager l'article
Publié le 03/12/2018 à 17h15
Modifié le 03/12/2018 à 17h15

À l'issue du match nul entre le TFC et le DFCO (2-2), Alain Casanova a livré son analyse de la rencontre en conférence de presse. C'est à lire ci-dessous.

"Vu le scénario, on ne va pas cracher sur le point, mais notre entame de match n'est pas digne d'une équipe de Ligue 1 qui est en difficulté, et qui en rencontre une autre également à la peine. On se doit de remporter de suite le rapport de force, en mettant beaucoup plus de pression sur notre adversaire. Au contraire, on a donné la possibilité à Dijon de s'installer dans le match, de prendre confiance, et même d'être en supériorité numérique. Nous avons été en difficulté à la sortie de notre gardien. Nous avons été obligés de changer notre plan de jeu,de subir et jouer exclusivement la transition offensive. 

Nous avons tout de même su nous créer en première mi-temps, certaines occasions qui auraient pu nous permettre d'égaliser. Finalement, on est mené sur une action un petit peu litigieuse. En deuxième mi-temps, on a pris un maximum de risques, et puis on prend le 0-2 en se disant que la fin de match sera compliquée. J'ai préféré sortir un défenseur plutôt qu'un excentré et rentrer Jimmy à l'intérieur. L'équipe est récompensée de ses efforts, de sa croyance pour revenir au score. Avec un petit peu de réussite en plus, nous pouvions gagner.

A la mi-temps, j'ai dit à mes joueurs que c'étaient des cons, des gros cons (sic). Le Président a aussi eu ses mêmes mots. C'est indigne de leur potentiel, même si j'ai beaucoup de respect pour les autres équipes de Ligue 1, et encore davantage ce soir pour Dijon. Je pense que l'on devait être capable beaucoup plus de pression. On s'est mis dans la merde tout seul (sic). En deuxième mi-temps, les joueurs ont été au delà de leur limite. A 2-2, les joueurs avaient tellement donné que c'était compliqué. 

Je ne vais pas me contenter de ce point, même s'il est inespéré, mais c'est insuffisant par rapport à ce qu'on pouvait réaliser. Max-Alain a été un peu comme l'équipe, insuffisant en première mi-temps, et a su assumer en deuxième période. Il marque un formidable but sur une belle action et un très bon centre de Matthieu Dossevi."

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus