Issa Diop a les honneurs
de L'Equipe

Partager l'article
Publié le 24/10/2017 à 11h07
Modifié le 24/10/2017 à 11h07

Samedi soir, après le match, nous sous-titrions notre résumé "Ô capitaine, mon capitaine". Buteur décisif et acteur majeur de la solidité défensive toulousaine, Issa Diop a su entraîner tous ses coéquipiers dans son sillage pour aller chercher un premier succès à l'extérieur cette saison. Et, bien entendu, sa performance n'est pas passée inaperçue !

Quatrième meilleure défense du championnat 2016/17, le début de saison du TFC dans ce domaine était plus compliqué malgré toute la bonne volonté affichée sur et en dehors du terrain par les principaux spécialistes de l'exercice : 15 buts encaissés en 8 matchs. Vous nous direz, ce n'est pas forcément étonnant quand le calendrier vous a envoyé à Monaco, à Paris ou encore à Marseille depuis début août. Certes. Mais quand on est aussi ambitieux et compétiteurs que peuvent l'être les joueurs toulousains, on se doutait qu'ils n'allaient pas en rester là. Et depuis deux matchs, la dynamique semble s'être inversée, puisqu'Alban Lafont et consorts restent sur deux clean-sheets consécutifs, eux qui ont été à la fois plus solides et en réussite. Cette réussite, justement, est collective et due aux efforts du bloc équipe dans son ensemble et ce weekend, elle rejaillit sur Issa Diop dont la performance a retenu l'attention.

Ce n'est un secret pour personne, le Balmanais, arrivé dans les rangs des équipes toulousaines depuis son plus jeune âge, est un leader né. Titularisé dans l'élite à tout juste 18 ans, cet état d'esprit, cette confiance ont rapidement été remarqués par tous. Déjà, à la mi-temps d'un fameux match du 14 mai 2016, on entendait sa voix résonner dans les entrailles du stade Jean-Bouin, depuis rebaptisé Raymond-Kopa, alors que l'enjeu et la pression étaient à leur paroxysme. Porteur du brassard depuis 3 rencontres, Issa emmène tout le monde dans son sillage et, depuis 3 matchs, le TFC ne perd plus. Coincidence ? Nous vous laisserons en juger. 

Samedi, en terre angevine donc, le début de match du longiligne défenseur n'était pas parfait. Une relance râtée aurait par exemple pu coûter cher aux Violets. Et puis il fallait canaliser la vitesse de l'opportuniste Toko Ekambi. Mais le numéro 5 du Téf ne s'est jamais affolé et est monté en régime crescendo, gagnant des duels importants, au sol ou dans les airs, et surtout, débloquant la situation à la 38ème minute d'un coup de tête assuré (son 2ème but cette saison) !

Derrière, les autres défenseurs et lui, bien aidés par Alban Lafont, ne laisseront plus rien passer ou presque (on pense par exemple à l'action de la 64ème minute qui voit Mangani, seul, toucher du bois). Déjà très en vue au Stadium contre Amiens, le capitaine Issa Diop allait pouvoir signer une nouvelle feuille de match victorieuse pour le TFC.

Ce lundi matin, le Pitchoun figure donc dans le onze-type établi par les journalistes de L'Equipe après la 10ème journée. Le défenseur central de 20 ans était déjà dimanche considéré comme le joueur "top" du match dans le quotidien sportif avec la note de 7/10. Les autres rédactions ne sont pas en reste puisqu'aujourd'hui, CNews nous explique par exemple "pourquoi Diop est le patron".

Une performance, individuelle et collective, qui en appelle d'autres alors que le TFC entame une semaine à deux matchs au Stadium, Clermont mercredi en Coupe de la Ligue et Saint-Etienne dimanche en Ligue 1 Conforama, où deux victoires feraient le plus grand bien à la confiance de Toulousains qui aspirent à se positionner dans le Top 10 du championnat !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus