La performance de Christopher
Jullien face au PSG saluée

Partager l'article
Publié le 21/02/2017 à 16h29
Modifié le 21/02/2017 à 16h29

Un bloc bien en place. Des Toulousains combatifs et solidaires. Un état d'esprit loué par tous. Tels sont les qualificatifs qui accompagnaient ce matin le match nul des Violets au Parc des Princes, sans encaisser de but. Et si l'on doit avant tout saluer la performance défensive de tout un collectif, les journalistes de L'Equipe ont choisi eux de mettre en avant Christopher Jullien! (Crédit photos: psg.fr)

S'ils sont invaincus en février, deux victoires et deux nuls en quatre matchs, les Toulousains le doivent aussi à une solidité défensive retrouvée! Et hier soir au Parc des Princes, la copie livrée par Issa Diop et ses camarades est la meilleure représentation de cette nouvelle dynamique. En effet, face à la deuxième meilleure attaque du championnat (50 buts marqués en 26 matchs) et face au meilleur buteur de Ligue 1 (Edinson Cavani, 25 buts), le TFC a décroché un nouveau clean sheet! Comme ce fût déjà le cas face au champion en titre en septembre dernier au Stadium (victoire 2-0).

Et forcément, quand on s'appuie sur une arrière-garde hermétique, il suffit de trouver le chemin des filets par une fois pour l'emporter. Alors quand on compte dans ses rangs une triplette offensive Braithwaite-Delort-Jean, bien soutenue par un Trejo inspiré, on peut logiquement nourrir de beaux espoirs non?

Mais ne nous projetons pas trop loin, match après match comme dirait l'autre. Hier, donc, ce "TFC discipliné et courageux à l'extrême" a refroidi les ambitions de titre des Parisiens qui ratent ainsi l'occasion de grapiller deux précieux points au leader monégasque. Le plan mis en place par Pascal Dupraz a parfaitement fonctionné, par exemple "en bloquant les couloirs parisiens qui ont tant fait souffrir Barcelone". En gagnant la bataille des airs aussi où les 195 centimètres de moyenne de la paire Diop-Jullien ont été précieux. La réussite était également au rendez-vous, on pense notamment au poteau de Cavani à la 52ème minute ou au ballon stoppé involontairement par Kimpembé sur la ligne de but toulousain, à la 68ème minute. Le bloc "bas et rigoureux" toulousain a fait le travail pendant 96 minutes et on regrettera seulement que quelques coups offensifs n'aient pas été mieux joués dans le dos des défenseurs parisiens, en visant notamment la vitesse de la flèche Corentin Jean.

Dur de choisir une individualité à retirer de ce collectif. Les journalistes de L'Equipe ont dû faire leur choix, eux, et c'est Christopher Jullien qui récolte la meilleure note du match, un 7/10, et une titularisation dans le onze-type du quotidien pour cette 26ème journée de Ligue 1 :

"Il fut longtemps infranchissable hier soir. Dominateur, comme toujours dans le domaine aérien, il a coupé énormément de centres parisiens. Intéressant également dans sa capacité à gêner Cavani."

Son compère de l'axe central, le pur produit de la formation toulousaine Issa Diop (noté 6/10), a été tout aussi précieux dans le résultat du club haut-garonnais :

"Ce n'est même plus une surprise : le jeune international Espoirs ne se manque pas dans les grands rendez-vous. Certes, il n'a pris aucun risque dans la relance, mais par son sens du timing et son placement intelligent, il a considérablement gêné les circuits parisiens. Avec lui, tout est fait avec intensité et intelligence."

Pour allonger sa dynamique actuelle de 4 matchs sans défaite, le TFC pourra compter lors de ses futures échéances sur une arrière-garde en forme et en confiance. Associée à une attaque inspirée, cela pourrait donner un cocktail détonnant... 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus