Les U17 s'imposent
dans le derby

Partager l'article
Publié le 21/10/2016 à 22h59
Modifié le 21/10/2016 à 22h59

Face à une surprenante formation muretaine, les Violets sont parvenus à renverser une situation pourtant bien mal embarquée. A noter les troisièmes buts de leur saison d'Adil Taoui et d'Hervé Otélé, ainsi que l'entrée en jeu décisive de Dylan Cardoso. Résumé complet de la rencontre!

Toulouse FC 2-1 AS Muret 

Championnat National U17 - journée 8 

Samedi 15 octobre 2016 - 15h, Stadium annexe (MT : 0-1)

Buteurs toulousains : Hervé Otélé (49e, sp) - Adil Taoui (69e)

Composition du TFC : Mohimont - Martinez, Goncalves, Rouault, Emmanuelli - Otélé (cap), Rapnouil, Soudani (puis Cardoso 60e) - N'Goumou, Taoui (puis El Mouttaqi 75e), Bangré (puis Majouga 81e) (Anthony Bancarel) 

Forts de deux succès consécutifs, face à Alès et du côté de Colomiers, les Pitchouns espéraient réaliser face à l'AS Muret la passe de trois. Une mission plus qu'abordable pour la formation d'Anthony Bancarel, deuxième avant le coup d'envoi. Seulement, et comme souvent dans ces championnats jeunes, le classement ne reflète pas toujours le niveau des adversaires. Une nouvelle preuve ce samedi avec une surprenante équipe muretaine. 

Qu'on se le dise, les entames de matchs à domicile ne sont clairement pas la spécialité des U17 cette saison. Après avoir été menés au score face à Alès, les Violets ont pendant longtemps subi un excellent pressing des visiteurs, ne parvenant à aucun moment à se rapprocher des buts du portier de l'AS Muret. Seule une frappe à l'entrée de la surface d'Adil Taoui, bien servi par Nathan N'Goumou, nous permettait d'assister à une opportunité violette (15e). 

En face, Muret jouait les coups, et plutôt bien. Un retour décisif de Mathieu Goncalves permettait aux locaux de rester à 0-0 à la vingtième minute de jeu. Avant la demi-heure de jeu, le rythme se faisait moins important. Une aubaine pour nos joueurs. Par deux fois (un centre fort et vicieux de Soudani - puis un superbe enchaînement de Taoui), Anthony Bancarel croyait voir son équipe débloquer le tableau d'affichage, sans réussite. Et, bis repetita de la précédente réception, le premier but était à mettre à l'actif des visiteurs, sur un exploit du numéro 10 Paul Lasserre, conclu par la réalisation de Hugo Komano. (28e ; 0-1). 

La réaction fut immédiate, avec le bon centre de Théo Emmanuelli, sur lequel N'Goumou ne parvenait pas à cadrer sa frappe. Avant la pause, le latéral gauche, toujours lui, s'essayait à une tentative des 20m, difficilement repoussée par Redouane Deigueldjar. Muret menait donc à la pause, contre le cours du jeu, mais avec énormément de qualité. 

Seconde période 

De retour sur le terrain, les Violets ne se firent pas prier pour repartir de l'avant. Sur un bon appel en profondeur de Taoui, toujours aussi hyperactif, l'attaquant se présentait devant le portier muretain, avant de buter sur lui. Seulement, le ballon venait toucher la main du défenseur en renfort. Monsieur l'arbitre se décidait alors à désigner le point de penalty. Après quelques instants de confusion, le capitaine Hervé Otélé remettait les deux équipes à égalité, inscrivant au passage son second penalty de la saison (49e ; 1-1). 

Le score de nouveau nul, la possession était désormais à l'actif exclusif des Violets. Pourtant très en vue lors des quarante cinq premières minutes, Iliès Soudani laissait sa place à Dylan Cardoso à l'heure de jeu. Coaching payant d'Anthony Bancarel, puisque le numéro 14 allait être à l'origine de toutes les opportunités toulousaines. Quelques secondes après son entrée en jeu, Dylan effaçait un défenseur d'une superbe feinte en plein coeur de la surface de réparation, sans pour autant parvenir à armer. (61e)

Finalement, de nouveau trouvé sur son côté droit, sa lumineuse passe en profondeur permettait à Adil Taoui, d'un tir croisé, de tromper une deuxième fois le portier muretain. (69e ; 2-1). Si, au cours des cinquante premières minutes, le nul pouvait paraître logique, la domination des Violets en deuxième période était récompensée à sa juste valeur. A un quart d'heure du terme, Cardoso, toujours lui, voyait N'Goumou seul au second poteau. Seulement, l'attaquant loupait le but du break. Ce break, tant attendu, ne viendra finalement pas, malgré les nombreuses occasions de contres manquées, dont un face à face remporté par le gardien devant Majouga. (89e)

Finalement, le score n'évoluait plus. Paul Rouault et ses coéquipiers pouvaient se satisfaire d'un troisième succès de rang, et d'une deuxième place au classement conservée. Désormais, place à une trêve méritée, avant deux déplacements plus que piégeux dans le Sud (Nîmes, puis l'AC Ajaccio - actuel troisième). 

 

U17 : Le Résumé de TFC/AS Muret par TOULOUSEFOOTBALLCLUB

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus