L'incroyable ascension
de Kelvin Amian

Partager l'article
Publié le 19/08/2017 à 18h18
Modifié le 19/08/2017 à 18h18

Arrivé sur la pointe des pieds au sein du vestiaire professionnel, le jeune latéral toulousain impressionne au fil de ses sorties, au point d'apparaître comme une des valeurs sûres du collectif toulousain. Une ascension linéaire, symbolisée également par sa progressive perte de timidité devant les micros et caméras.

Il est revenu le 4 juillet, sur l'île du Ramier, comme si de rien n'était. Et pourtant. En l'espace d'une saison, le Pitchoun s'est fait une place dans le vestiaire du groupe professionnel, et même régulièrement dans le onze aligné par Pascal Dupraz. Titulaire à Marseille lors de la journée inaugurale en août 2016, le garçon d'apparence timide travaille, patiente, signe son premier contrat professionnel (en octobre 2016), avant de se voir confier définitivement le poste de latéral en l'absence de son aîné Steeve Yago, parti pour la Coupe d'Afrique des Nations.  

Cette chance, le gamin de Balma ne la laissera pas passer. Il enchaîne alors les prestations convaincantes, formant avec Corentin Jean un côté droit redoutable. Avec seize apparitions lors de la phase retour, il apparaît logiquement au registre des satisfactions, et célèbre alors une première prolongation de contrat. Ce ne sera pas l'unique récompense de ses progrès, puisque Sylvain Ripoll le sélectionne avec l'équipe de France Espoirs au mois de juin dernier. 

Précoce et polyvalent

Arrivé sur l'île du Ramier à l'âge de 9 ans, Kelvin a régulièrement évolué dans les catégories supérieures, suivant jusqu'ici un parcours linéaire, en version accélérée. Précoce, son talent fit longtemps le bonheur des catégories jeunes du TFC, le voyant notamment disputer les play-offs U19. Ses premières apparitions au sein du groupe professionnel se font discrètes, à l'entraînement d'abord (en septembre 2015) avant d'être convoqué pour la première fois sous le coaching de Dominique Arribagé pour un déplacement à Bastia.

"Kelvin est un élément très prometteur, et je ne le vois pas s'arrêter en si bon chemin." [Pascal Dupaz]

Capable d'évoluer à tous les postes de la défense, l'international espoir français se dit "capable de rendre service dans l'axe, comme (il) pouvait le faire déjà en CFA2 la saison passée, même si (sa) préférence reste son côté droit." Kelvin a disputé trois des cinq rencontres amicales, dont la dernière (face à Osasuna) au sein de la charnière centrale. De retour sur son côté droit pour affronter Kylian Mbappé il y a deux semaines, il changait une nouvelle fois de position lors de la réception de Montpellier samedi.

Le symbole de sa génération

Revenu au Centre Technique en même temps que ses partenaires internationaux, sa préparation s'est déroulée sans encombre, à l'inverse de nombre de ses partenaires. Ses récentes prestations, abouties et remarquées, font apparaître en lui un futur talent. C'est du moins l'impression laissée par le garçon à son coach : "Kelvin est un élément très prometteur, et je ne le vois pas s'arrêter en si bon chemin. Il est poli, travailleur, et cherche sans cesse à progresser. Il est le symbole de cette jeunesse toulousaine qui aime son club". A l'aise à tous les postes, le garçon l'est également - désormais - devant le micro et la caméra, au point de clamer son ambition avant le Paris Saint-Germain - TFC du week-end. Signe que le garçon n'a pas fini de s'émanciper.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus