"Nous sommes obligés
de tourner la page"

Partager l'article
Publié le 05/02/2019 à 20h32
Modifié le 06/02/2019 à 12h03

Voici la réaction de l'entraîneur toulousain Alain Casanova en conférence de presse après l'élimination du TFC face au FC Nantes (0-2) au stade des huitièmes de finale de Coupe de France.

Sur le match, il nous a manqué de la rigueur défensive. On concède un premier but, après deux alertes, sur coup de pied arrêté. On a eu également du mal sur des transitions à partir de seconds ballons. À l'intérieur, les Nantais étaient plus puissants que nous à la récupération. 

J'aurais préféré basculer à 1-0 à la mi-temps. Malheureusement, une erreur nous envoie à 2-0 aux vestiaires. On est tombé sur une équipe qui a eu plus d'efficacité et d'occasions que nous. Nantes défend bien, se projette très vite vers l'avant, et est capable d'aller jusqu'au bout, dans la surface adverse. Ils allient puissance, vitesse et posent des problèmes à toutes les équipes de Ligue 1. Nous avons eu quelques enchaînements de qualité, mais ce n'était pas suffisant pour assez inquiéter notre adversaire. 

Ce soir, on devait tenir compte de l'état de forme de l'effectif. À l'heure du match, j'ai aligné l'équipe la plus fraîche, la plus en forme. Certains joueurs avaient souffert et tout donné à Monaco (Durmaz, Dossevi, Gradel). Je pensais qu'en réalisant un premier acte où on tenait bon, ça aurait pu le faire. 

Je ne veux pas rentrer dans le jugement individuel. Quand on perd, c'est que tout n'a pas été très bien fait, et surtout moins bien que notre adversaire. On sait qu'on doit s'améliorer. Nantes est une équipe forte, dans tous les secteurs, sur les coups de pied arrêtés et sur les transitions. La Ligue 1 est un championnat difficile, où aucun match n'est gagné d'avance. Il est impossible de se relâcher. En bas du classement, tout le monde a besoin de points. Aujourd'hui, on est loin d'avoir atteint le quota nécessaire. La réception de Reims sera difficile ce week-end. 

Je suis très déçu pour les supporters, le club, les joueurs. La Coupe de France est une compétition que j'apprécie mais nous sommes obligés de tourner la page et de nous concentrer désormais sur le championnat. 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus