Présentation du
Stade de Reims

Partager l'article
Publié le 09/02/2019 à 16h00
Modifié le 09/02/2019 à 19h05

Après avoir fait tomber l'Olympique de Marseille la semaine passée, les hommes de David Guion sont de retour au Stadium pour tenter d'enchaîner une troisième victoire de rang. Pour cela, ils devront briser une malédiction longue de 57 ans. Présentation. 


La dynamique

Des Rémois tout feu tout flamme

Pour leur retour dans l'élite, les Champenois ont mis les petits plats dans les grands. Actuel huitième, le Stade de Reims vient de s'offrir, devant son public, le scalp de l'Olympique de Marseille (2-1), une semaine après un succès du côté de Guingamp (0-1). Depuis deux mois, les Rouge et Blanc ne se sont inclinés qu'à une seule reprise en Ligue 1, face au TFC, déjà. 

Inside Reims 2.jpg


La stat'

La malédiction du Stadium

57 ans sans le moindre succès en championnat pour les Rémois au Stadium, soit une éternité. Facile de parler de malédiction pour le club champenois, qui a une nouvelle fois échoué, de peu, il y a un petit mois en Coupe de France. Au total, depuis le dernier succès des visiteurs, le TFC a eu le temps de l'emporter à six reprises pour trois nuls.

 Prudence toutefois face aux joueurs de David Guion, déjà vainqueurs à Nice, Rennes et Guingamp, en plus de matchs nuls réalisés à Lille et Lyon... 

Inside Reims 3.jpg


Le groupe

Gardiens : Johann Carrasso, Edouard Mendy.

Défenseurs : Yunis Abdelhamid, Björn Engels, Thomas Foket, Thomas Fontaine, Abdul Baba

Milieux : Mathieu Cafaro, Xavier Chavalerin, Tristan Dingome, Hassane Kamara, Marvin Martin, Nolan Mbemba, Alaixys Romao, Arber Zeneli.

Attaquants : Boulaye Dia, Rémi Oudin, Hyun-Jun Suk.

Inside Reims 1.jpg

 

Le dernier match

Une qualification complètement folle

Toulouse FC 4-4 Stade de Reims, le mardi 22 janvier 2019 (1/16ème)

Le match de l'année, assurément, au Stadium. Alors que la première période se terminait sur un score d'un petit but à zéro en faveur de nos joueurs, la seconde voyait un festival de réalisations, pour terminer par un 3-3. Incapables de se départager à l'issue du temps réglementaire, les deux formations allaient alors en prolongations, ou, encore une fois, le tableau d'affichage ne parvenait à trouver un vainqueur.

Le mots de la fin revenaient alors à Mauro Goicoechea, auteur d'un arrêt décisif, puis à Mathieu Cafaro, malheureux sur le cinquième tir au but champenois. 

La composition toulousaineGoicoechea - Moreira, Amian (puis Sidibé 32'), Shoji, Diakité, Sylla - Bostock (puis Cahuzac 70'), Garcia (puis Mubele 94') - Jean (puis Dossevi 83'), Leya Iseka, Gradel (c) (ent : Alain Casanova)

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus