Saison 1945-46

La D1, nous voilà !

À la reprise du Championnat, interrompu évidemment pendant la période de conflits dûe à la Seconde Guerre Mondiale, le TFC est reversé en D2 pour le retour du ballon rond cette saison en France. Le règlement est strict, la toute nouvelle Ligue de football formée impose uniquement "des Professionnels, que des Professionnels". Alors même que le Tèf' a acquis légitimement son droit d'évoluer dans l'élite, les autorités sportives restreignent le club toulousain à l'échelon inférieur.

Pendant que le plus grand nombre semble baisser la tête et les bras, trois passionnés des Rouge et Blanc s'accaparent la destinée de l'équipe. Monsieur Carrière devient Secrétaire général, Mr Masal pointe à la Vice-Présidence et Mr Bardou s'assoit sur le siège présidentiel. Sur le terrain, Henri Cammarata enfile tous les costumes à disposition dans le vestiaire haut-garonnais. À la fois joueur-entraineur-recruteur, il chasse sans répit la perle rare et remarque un gardien au potentiel exceptionnel multipliant les qualités souhaitées : détente, réflexes, puissance ou souplesse ! Le futur international tricolore René Vignal, surnommé en 1949 "The Flying French Man" par la presse britannique à l'issue d'un Écosse-France, est révélé au grand jour et participe à l'épopée téféciste en direction de la D1.

L'Éden enlevé injustement par les instances du football ressemble dorénavant à un enfer dans la zone Sud puisque des véritables places fortes (Nice, Montpellier, Nîmes...) se dressent sur le chemin paradisiaque. Ainsi, le protecteur défensif hors du commun (Vignal) associe ses efforts à ceux des anges offensifs du TFC (Keller, Cammarata et Hoffmann). Face à ce trident d'attaque, les défenses adverses implosent et ne résistent pas sous les coups de butoir toulousains. Le résumé de la saison en est simplifié : 88 buts. Ahurissant !

Seul le voisin héraultais de Montpellier résiste encore à la tornade rouge et blanche qui termine sur la seconde marche du Championnat. La montée en D1 est cette fois-ci bien acté, gravé dans la roche de la Ville rose et ce, pour une première historique au TFC ! L'instinct et le sens du devoir accompli, le Président Bardou tire sa révérence au profit de son prédécesseur Monsieur Lauriol.

En haut : Riou (entraineur), Frey, Enée, Camarata, Kerkove, Vignal, Delgado, Azza
En bas : Keller, Beck, Hoffmann, Meynieu, Kups

Effectif

  • Frey
  • Enée
  • Cammarata
  • Kerkove
  • Vignal
  • Delgado
  • Azza
  • Keller
  • Beck
  • Hoffmann
  • Meynieu
  • Kups

Le staff technique

Entraîneur : Riou

Les dirigeants

Président : Bardou

Tous les matchs

 

Coupe de France

 
32ème 06/01/1946 à Mont-de-Marsan Stade Montois - TFC 1937 0-9
16ème 03/02/1946 à Angers TFC 1937 - FC Bully 2-0
8ème 03/03/1946 à Bordeaux Stade Français - TFC 1937 2-0

Les Maillots de la saison

 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus