Saison 1953-54

La fusée toulousaine sur sa lancée

Partagé entre ses bureaux professionnels de Paris et sa disponibilité pour le club, le généreux Président Puntis n'est pas avare en voyages et en donations pécuniaires de sa poche. Des deniers utiles qui, au jour où l'un de ses amis lui présente un attaquant racé de 17 ans évoluant sous le maillot lillois, rattrapent le fil de l'Histoire. À 34 ans, international français, ce jeune Ch'ti a bien grandi (triple vainqueur de la Coupe de France) et s'est d'ailleurs mué en entraineur au Havre qu'il a fait monter dans l'élite. Cet homme propice aux bons résultats est Jules Bigot.

Sur la lancée démonstrative de sa promotion en D1, le TFC affronte en amical de préparation l'Universidad Caracas de la méga-star auriverde Zizinho et de huit internationaux vénézuéliens (0-0). De telles rencontres entre Européens et Sud-Américains sont d'une extrême rareté à l'époque, le Mécène présidentiel le réalise personnellement pour la seconde fois en quelques mois après la réception des Brésiliens du Nautico Recife (0-2). Surfant eux-aussi dans l'expectative la plus totale, Pleimelding se régale avec les Bleus en septembre 1953 tout comme son coéquipier Rytkonen avec la sélection finlandaise.

Cinq défaites seulement émargent de la saison rouge et blanche, la défense ne craque qu'à 39 reprises et le presque "parcours de Champion" n'est interrompu que par les 14 matches nuls de l'exercice toulousain. Parallèlement, le 125 fois buteur au Tèf', Henri Cammarata, déchausse les crampons professionnels sur une superbe 4ème place au classement.

Effectif

  • René Pleimelding
  • Pierre Cahuzac
  • Pierre Grillet
  • Raymond Bellot
  • Yngve Brodd
  • René Dereuddre
  • Richard Boucher
  • Hamid Bouchouk
  • Aulis Rytkönen

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus