Saison 1956-57

20 ans : Joyeux anniversaire ! Une Coupe de France en cadeau...

Coaché par Jules Bigot une année supplémentaire, l'équipe toulousaine connaît quelques déconvenues autant sur le terrain (12 victoires-14 défaites) que sur le plan extra-sportif (polémiques avec la presse). Huitième aux termes du Championnat, les Rouge et Blanc souhaitent fêter comme il se doit les vingt ans d'existence du club.

Pour cela, le Tèf' se plie aux obligations très bienvenues de la Coupe de France. Torturés par les amateurs de Blanzy-Monceau pendant une bonne partie du 32ème de finale entre les deux formations, les Téfécistes s'extirpent à l'arrachée du guêpier de la pelouse enneigée de Saint-Étienne (2-1). Juste derrière, le Championnat leur donne la possibilité de suite dans les idées avec la réception du SCO Angers qu'ils négocient très bien sans heurts majeurs (5-0).

De retour en Coupe, le TFC doit assiéger la cage du RC Lens pour obtenir le droit de disputer un replay (2-2). Menés à six minutes de la fin, dans une partie totalement décousue, les Toulousains égalisent sur un coup de patte performant de sa "Tête d'Or" argentine Di Loretto. Trois jours plus tard, Rytkonen et consorts rassurent en étrillant les Sang et Or (3-0). Abonné au match d'appui, le Téfécé y trouve toujours son bonheur face au FC Grenoble (0-0, 2-0) comme en prolongations d'ailleurs... En Quarts, les Sangliers de Sedan sont éliminés par des Haut-Garonnais déchaînés (3-2).

À la croisée des chemins avec l'OGC Nice, la demi-finale au stade Yves du Manoir de Colombes s'annonce incroyable. Face au Champion de France en titre et ses vedettes, le club distille un football hors pair et la souffrance à venir du temps supplémentaire est effacée par Bocchi dans les ultimes secondes réglementaires. Toulouse est en finale !

Les vingt flammes des bougies d'anniversaire vivent au rythme des commémorations festives offertes par les joueurs en Coupe de France. Le 26 mai 1957, les 40 années de la Vieille Dame font face aux 20 ans du TFC. Étrillé en Championnat (5-0), le SCO Angers avance prudemment et cette vigilance est très vite mise à contribution par un doublé astucieux de Dereuddre. Bouchouk se charge de tripler la mise puis Bocchi et Di Loretto de planter deux autres banderilles supplémentaires. Cerise sur le gâteau d'anniversaire rouge et blanc, Brahimi marque une sixième fois et le Président de la République René Coty n'a plus qu'à remettre la légendaire "Vieille Dame" dans les mains de Pleimelding; porté en triomphe sur les épaules des supporters téfécistes. Les Toulousains savourent le plus beau des exploits de son Histoire lors d'un tour d'honneur interminable... En un seul mot : Mythique !

Haut : Pleimelding, Roussel, Boucher, Nungesser, Boechi, Cahuzac
Bas : Brahimi, Deureuddre, Di Loretto, Rytkonen, Bouchouk

Effectif

René Pleimelding

Pierre Cahuzac

Hamid Bouchouk

Richard Boucher

Jean Saunier

Eduardo Di Loreto

Guy Roussel

Marius Bruat

Les Maillots de la saison

 

 

 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus