Saison 1959-60

Le Roi Pelé joue aux billes à Toulouse !

Le retour au bercail du défenseur Mouynet et le contrat paraphé par l'international tricolore Robert (Mondial 1958 en Suède) sont significatifs dans les objectifs toulousains de la saison. En plus de ces deux joueurs, les Rouge et Blanc peuvent toujours compter sur la présence de ses meilleurs éléments (Rytkonen, Schultz et Bernard).

Le Championnat, à tous les étages, collectionnent les cartons au score (le Racing inscrit pas moins de 118 buts en 38 matches) et lorsque le merveilleux Stade de Reims (Kopa, Muller, Fontaine, Piantoni) débarque sous la neige hivernale de Haute-Garonne, le Stadium affiche guichets fermés. Comblé par la victoire de ses préférés qui se précise, ils mènent alors 2-1, le public passe de la joie à la frustration sur l'égalisation champenoise marquée par Just Fontaine et sujette à controverse puisque le meilleur buteur de la saison (28 réalisations) s'est appuyé sur Boucher (2-2).

Pour la belle histoire, Just Fontaine y rencontre sa future femme à l'échauffement car cette dernière est venue saluer ses partenaires Wendling et Muller, deux anciens membres téfécistes. Reims sacré Champion, Toulouse arrête son exercice national à une superbe cinquième place au classement. Côté Coupe de France, les amateurs provençaux de l'AS Gardannes sortent tristement de la compétition les "professionnels" toulousains (3-2).

En fin de saison, la seconde édition de la Coupe de l'Amitié franco-italienne tient en haleine les supporters des Rouge et Blanc au Stadium. Pour patienter jusqu'au démarrage de la suivante, le Milan AC affublé de ses stars affronte le Tèf'. À l'aller en Lombardie, le vertige transalpin atteint les esprits haut-garonnais (3-6). Au match retour, les adieux de "l'Artiste" Aulis Rytkonen annihilent la défaite concédée aux Rossoneri (0-2). Quatre jours plus tard, dans un itinéraire non prévu au programme du FC Santos, les Brésiliens font une halte dans leur tournée européenne de quinze matches... Les virtuoses auriverdes donnent une leçon de football à cahque sortie (13 victoires, le TFC n'échappe pas à la règle et est logiquement vaincu... Le Roi Pelé, lui, jouait encore aux billes quelques heures auparavant dans les rues de la Ville rose avec des enfants toulousains !

Haut : Jarra, Redin, Monin, Mouynet, Mahi, Simon, Brych, Roussel
Bas : Mouthon, Edimo, Bernard, Schultz, Bocchi, Dorsini

Effectif

  • Gardiens : Guy Roussel
  • Défenseurs : Richard BoucherAmanieu-Owczarczak-Brych-Mouthon
  • Milieux : Léon Deladerrière - Pierre CahuzacSimon-Bocchi
  • Attaquant - Ernie Schultz - Pierre Dorsini - Aulis Rytkönen-Jacky Bernard-Lekkak

Le staff technique

Entraîneur : René Pleimelding

Les Maillots de la saison

 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus