Saison 1997-98

Un promu dans son marathon du maintien

Trois longues années au purgatoire ont émaillé les dernières saisons du club, autant dire que celle-ci est dôtée d'une envie revancharde afin d'obtenir le précieux sésame du maintien. Quoi de mieux que deux victoires solides en début de championnat pour entamer idéalement cette mission importante (Rennes, 1-0 et Cannes, 1-0) !

Avec humilité, sans évoluer dans son enceinte fétiche du Stadium, l'ossature toulousaine qui a été conservée d'un exercice sur l'autre par le Président Labatut imprime une certaine régularité dans ses résultats notamment aux Sept-Deniers. Jusqu'à retrouver sa pelouse originelle le 30 août, date de la réception du RC Strasbourg (1-1), le TFC joue bien et ravit principalement à domicile ses supporters qui n'hésitent pas à dégainer de plaisir la fameuse "ola" (Auxerre, 2-1 puis Guingamp, 3-0 et Nantes, 1-0). À quelques encablures de la Coupe du Monde 98, les travaux du Stadium se poursuivent et les nouvelles tribunes s'ouvrent une à une. Mais c'est à Gerland que le miracle toulousain s'écrit tout en résistance et fierté. Avec treize joueurs simplement, au forceps, le TFC s'en va décrocher un solide match nul dans la capitale des Gaules (0-0).

Début novembre 1997, le chemin de la confirmation passe par le Derby de la Garonne où à l'issue d'une partie farouchement disputée (2-2), le coach bordelais Guy Stéphan déclare que "Toulouse mérite largement sa place en Division 1". Classés en milieu de tableau, les Violets voient la chance les fuir à Metz (1-2, 17ème journée) au moment d'atteindre la mi-parcours. Le buteur Joël Tiehi se mue en machine infernale après les fêtes de fin d'année et ce, avant de s'envoler pour la Coupe d'Afrique des Nations sous les couleurs ivoiriennes. L'Éléphant du Tèf doit donc retarder l'instant magique de découvrir un Stadium dorénavant terminé (tribune Sud accessible) et flambant neuf, dôté d'une capacité totale de 38 000 spectateurs. Le 13 février 1998, c'est l'Olympique de Marseille qui est alors convié dans une ambiance exceptionnelle à initier l'avènement de cette nouvelle ère mais rien ne se déroule comme prévu puisque les Phocéens atomisent les Toulousains (0-4).

À la poursuite des dix points salvateurs qu'il lui reste à briguer pour demeurer dans l'élite, le TFC, promu sept mois plus tôt, amorce idéalement sa fin d'épreuve hexagonale par le biais de Moreau et un lob de 40 mètres au-dessus de Landreau à Nantes (1-0). Vitaux, ces trois points de la victoire s'ajoutent à ceux accrochés au Parc des Princes (1-1) et contre Châteauroux à la maison (1-1). En Principauté, un ultime succès face à l'AS Monaco (1-0) complète le déblayage de la place acquise et méritée des Violets en D1.

Effectif

Gardiens

  • Alain Gouaméné
  • David Klein
  • Teddy Richert

Défenseurs 

  • Dominique Arribagé
  • José Manuel Galdames
  • Laurent Gouazé
  • Nicolas Paviot
  • Didier Santini
  • Laurent Strzelczak
  • Eric Taborda
  • Jules Tchimbakala

Milieux

  • Laurent Batlles
  • Laurent Cuesta
  • Fabrice Jau
  • Jean-Pierre La Placa
  • Rémy Loret
  • Patrice Maurel
  • Ernest Mtawali
  • Thierry Moreau
  • Frédéric Patouillard
  • Ronan Salaün

Attaquants

  • Loïc Andraud
  • Ahmed Maharzi
  • Ruben Dario Rossi
  • Laurent Sachy
  • Joël Tiéhi

Transferts

Arrivées (mercato d'été) :

  • Christophe Breton
  • José Manuel Galdames (Compostelle - ESPAGNE)
  • Fabrice Jau
  • Ernest Mtawali (Club Atlético Talleres - ARGENTINE)
  • Frédéric Patouillard (Olympique Lyonnais)
  • Didier Santini (SC Bastia)
  • Joël Tiéhi (Saint-Denis Saint-Leu)

Arrivées (mercato d'hiver) :

  • David Klein (Strasbourg)

Départs (mercato d'été) :

  • François Calderaro (retraité)
  • Eric Garcin (Motherwell - ECOSSE)
  • Philippe Montanier (FC Gueugnon)
  • Cédric Pardeilhan (Le Mans)
  • Pierre Reynaud (retraité)
  • Mickaël Serreau (Martigues)

Le staff technique

Pour la 3e année consécutive, Alain Giresse s'assoit sur le banc toulousain.

Les dirigeants

Président : André Labatut (1992-1999)

Tous les matchs

Championnat de Première Division

Aller

Retour

01 02/08/1997 Toulouse FC - Stade Rennais FC 1-0 18 29/11/1997 Toulouse FC - AS Cannes 1-0
02 08/08/1997 AS Cannes - Toulouse FC 0-1 19 06/12/1997 SC Bastia - Toulouse FC 0-0
03 16/08/1997 Toulouse FC - SC Bastia 1-1 20 13/12/1997 Toulouse FC - Montpellier HSC 1-1
04 22/08/1997 Montpellier HSC - Toulouse FC 4-0 21 19/12/1997 RC Strasbourg - Toulouse FC 2-0
05 30/08/1997 Toulouse FC - RC Strasbourg 1-1 22 10/01/1998 Toulouse FC - Le Havre AC 1-0
06 04/09/1997 Le Havre AC - Toulouse FC 1-1 23 21/01/1998 AJ Auxerre - Toulouse FC 3-1
07 12/09/1997 Toulouse FC - AJ Auxerre 2-1 24 24/01/1998 Toulouse FC - RC Lens 1-2
08 20/09/1997 RC Lens - Toulouse FC 2-0 25 04/02/1998 EA Guingamp - Toulouse FC 2-0
09 26/09/1997 Toulouse FC - EA Guingamp 3-0 26 13/02/1998 Toulouse FC - Olympique de Marseille 0-4
10 04/10/1997 Olympique de Marseille - Toulouse FC 2-0 27 21/02/1998 FC Nantes - Toulouse FC 0-1
11 08/10/1997 Toulouse FC - FC Nantes 1-0 28 07/03/1998 Paris SG - Toulouse FC 1-1
12 17/10/1997 Toulouse FC - Paris SG 0-2 29 13/03/1998 Toulouse FC - Olympique Lyonnais 0-2
13 25/10/1997 Olympique Lyonnais - Toulouse FC 0-0 30 28/03/1998 FCG Bordeaux - Toulouse FC 3-1
14 02/11/1997 Toulouse FC - FCG Bordeaux 2-2 31 07/04/1998 Toulouse FC - LB Châteauroux 1-1
15 08/11/1997 LB Châteauroux - Toulouse FC 2-1 32 18/04/1998 AS Monaco FC - Toulouse FC 0-1
16 15/11/1997 Toulouse FC - AS Monaco FC 1-3 33 25/04/1998 Toulouse FC - FC Metz 0-1
17 21/11/1997 FC Metz - Toulouse FC 2-1 34 09/05/1998 Stade Rennais FC - Toulouse FC 1-0

L'évolution du classement

Les classements individuels

  Classement des buteurs Buts Temps de jeu (min)
1 Joël Tiéhi 10 2180
2 Thierry Moreau 5 2736
3 Ahmed Maharzi 3 2164
4 Laurent Sachy 2 721
5 Ruben Dario Rossi 1 566
6 Frédéric Patouillard 1 1657
7 Didier Santini 1 1811
8 Laurent Batlles 1 2605
9 Dominique Arribagé 1 2755

 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment. En savoir plus